Ingrid Bétancourt et les autres….

Publié le par Emgann Bro-Roazhon

La gauche indépendantiste Bretonne (Emgann) prend note de la libération d'Ingrid Betancourt.

Nous observons que de nombreux emplacements sur certaines mairies où son portrait était affiché sont désormais vides, comme à Nantes ou à Rennes par exemple. Nous suggérons à l'ensemble des mairies de Bretagne étant dans ce cas d'y faire désormais figurer des portraits de militants incarcérés de par le monde pour leur engagement en faveur du droit des peuples à l'autodétermination et du partage des richesses.

Comme par exemple Abdullah Oçalan leader du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et condamné à mort par un tribunal militaire turc, ou encore madame Ino Galparsoro, qui est emprisonnée en Espagne depuis le 1er mai par le juge du Tribunal national (en espagnol Audiencia Nacional) de Madrid, Baltasar Garzón, pour avoir poursuivi son activité politique. Ino est maire pour l'ANV (Action nationaliste basque), parti indépendantiste de gauche dans un village de 22 000 habitants, Arrasate-Mondragon au Pays Basque Sud, tout comme les leaders de la gauche basque Arnaldo Otegi et Joseba Alvarez, eux aussi en prison en Espagne en raison de leur engagement indépendantiste public.

D'autres militants de par le monde, comme Leonard Pelletier incarcéré aux États-Unis depuis des décennies en raison de sa militance en faveur des droits des Amérindiens, auraient tout autant leur place que l'amie de classe de Monsieur de Villepin sur les frontons de nos mairies. Cette liste n'est pas exhaustive.

Mettre en pratique cette suggestion prouverait l'engagement réel de ces mairies en faveur des militants qui, de part le monde, se battent pour un monde meilleur et qui ne sont pas issus de la même classe qu'Ingrid Betancourt.

Pour Emgann-MGI, Fañch Oger


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article