Pour un centre-ville rennais populaire et vivant

Publié le par Emgann Bro-Roazhon

La majorité municipale rennaise, et en tête le maire Daniel Delaveau, ont lancé une étude afin de rénover le couvent des Jacobins, qui jouxte la place Sainte-Anne. Passant outre l'avis des habitant(e)s du quartier, il a décidé de vouer cet espace à la réalisation d'un Centre des Congrès, sensé déverser sur notre ville un flot d'hommes d'affaires aux poches chargées de billets bénéfiques aux commerces et à l'économie locale.



Si l'on écarte la mascarade de démocratie directe que tente d'utiliser la municipalité pour imposer ce projet (les "débats participatifs" déjà organisés en présence des habitant(e)s du quartier n'influeront pas sur le cours des choses, on le sait, sans mobilisation populaire), restent de nombreux problèmes : qu'adviendra-t'il du prix des loyers dans le centre, déjà difficilement supportables pour les habitants, et qui connaîtra une hausse notable si ce projet vient à se réaliser ? Qui pourra comprendre que dans un contexte de lutte contre la pollution en ville, on élargisse les rues de Saint-Malo et d'Echange pour y intensifier le traffic afin de permettre à des propriétaires de voitures de luxe de venir s'accaparer ce lieu, lieu par ailleurs chargé d'histoire et qui mériterait d'être accessible à toutes et à tous ?

D'autres solutions ont d'ores et déjà été évoquées par les opposants au projet, comme notamment une maison autogérée de la jeunesse, à l'image de ce qui se fait déjà à Strasbourg, ou une Bourse du Travail, qui, reprenant le modèle de ce qui se faisait au siècle dernier, permettrait ainsi aux salariés de disposer d'un lieu où ils pourraient échanger et développer de nouvelles solidarités (bibliothèque, salles de débat, université populaire).

Un collectif, Roazhongrad, s'est créé pour lutter contre ce projet et afin de proposer des solutions concrètes, viables et plaçant les habitants et les travailleurs du quartiers au centre des décisions concernant la reconversion de ce lieu. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à vous rendre sur leur site.

La lutte ne fait que commencer. Ne laissons pas la municipalité transformer notre quartier en un lieu froid condamné sur l'autel de l'argent-roi et forçant les habitants aux revenus les plus modestes à le déserter !

FO
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article